Accueil > Actualités

Actualités

Actualités

Le marché mondial des services télécoms

23/08/2010
Le marché mondial représente 1.348,9 milliards USD en 2009
The World Telecom Services Market


Dans la dernière edition du rapport ?Le marché mondial des services telecoms? que l?IDATE publie semestriellement, l?équipe d?experts de l?IDATE analysent la reprise générale et ses impacts sur le marché des services télécoms. Il s'avère néanmoins que les services télécoms n'ont pas été épargnés par la crise. Elle a souvent aggravé le déclin de la téléphonie fixe dans les pays avancés ; par ailleurs, les services mobiles n'ont pas pu porter la croissance et ont également accusé une baisse sur plusieurs marchés avancés.

« Nous continuons de tabler sur une reprise graduelle en 2010 », commente Carole Manero, chef de projet et consultante senior à l?IDATE, «  tirée par la croissance des économies émergentes, et d'un retour à la croissance en 2011 ».

Les tendances par marché
La croissance annuelle en valeur du marché mondial des services télécoms s'est élevée à 0.6 % en 2009,
soit un niveau inférieur à celui que nous avions anticipé dans notre précédente publication.
Après la baisse de croissance amorcée en 2008 (+3.5 %, en recul de 2 points par rapport au taux de croissance en 2007), le marché des services de télécommunications a connu un nouveau ralentissement en 2009, avec une progression inférieure à 1 %. Ce résultat est autant le fait d'une conjoncture économique difficile que d'ajustements structurels liés à la maturité du secteur dans un certain nombre de segments et de régions. On peut aisément discerner dans cette croissance positive, là où nombre de secteurs ont connu des revers importants, une forme de résistance à la conjoncture économique. S'ils n'ont pas été épargnés par la crise, les services de télécommunications ont néanmoins su capitaliser sur la logique d'abonnement qui sous-tend leur modèle économique.
En 2008, le marché mondial s'élevait à 1 340.3 milliards USD ; il a atteint 1 348.9 milliards USD en 2009, soit une progression de 0.6 %. Le marché mondial est de plus en plus dominé par les services mobiles (55 %) tandis que, dans les services fixes, le basculement de la téléphonie vers Internet et plus particulièrement le haut débit, s'accélère.
La croissance des revenus tirés des services mobiles continue de s'infléchir. Passée de 11 % en 2007 à 3 % en 2009, la croissance mondiale du marché des services mobiles a encore enregistré un ralentissement sensible en 2009, pour s'afficher à 3 %. Elle a ainsi chuté des deux tiers ces deux dernières années. Ce résultat global peut apparaître très raisonnable alors que plus de la moitié de la planète est équipée et que la pénétration dépasse 80 % dans la plupart des marchés industriels. Toutefois, la comparaison avec la dynamique du parc (+15.5 % en 2009) laisse entrevoir la pression exercée sur le revenu par abonné. Elle relève d'un effet mécanique, avec l'afflux massif de clients à bas revenus des pays émergents ; cette pression est toutefois également sensible dans les marchés avancés, notamment en Europe. Le nombre de clients mobiles dans le monde s'établit à 4.6 milliards (soit une progression mensuelle de près de 51 millions de clients !).
Avec un chiffre d'affaires total estimé à 737.5 milliards USD en 2009, les services mobiles demeurent le principal moteur de la croissance totale. Ils pèsent pour plus de la moitié du chiffre d'affaires des services télécoms mondiaux consécutivement depuis quatre années (en 2009, leur poids s'établit à 55 %) et comptent pour plus du double de la téléphonie fixe depuis 2009.
Le déclin de la téléphonie fixe, engagé depuis 2002, s'est de nouveau accéléré en 2009, avec un recul de 7 % et des revenus tombés à 348.6 milliards USD, pesant désormais en valeur un peu plus d'un quart du total des services de télécommunications (26 %) contre plus d'un tiers en 2006 (33 %). En trois ans, la téléphonie fixe aura chuté de 14 % en valeur. La substitution de la téléphonie fixe par le mobile, doublée d'un transfert vers l'IP, est responsable du recul du nombre de lignes fixes connectées et de la baisse accentuée du revenu moyen par ligne.
Avec des revenus de 262.9 milliards USD pour 2009, les autres services (Internet et données) continuent de gagner du terrain, tirés en particulier par les services Internet. Leur poids dans l'ensemble des services télécoms a régulièrement mais lentement augmenté, à raison de 0.4 à 0.8 point par an depuis 2006. Il s'est établi à 19.5 % en 2009 au lieu de 17.5 % en 2006 et moins de 15 % en 2001. Leur contribution à la croissance n'a, de loin et pour la première fois en 2009, pas compensé la perte enregistrée dans les services de téléphonie fixe (26.7 milliards USD de perte pour la voix fixe contre 12.1 milliards USD de gain pour les données fixes). Pourtant, l'essor des services Internet, et particulièrement celui du haut débit, est remarquable. En volume, le nombre de clients haut débit fixe a encore bondi en 2009 de près de 58.4 millions (+14 %), soit un afflux de 4.9 millions de clients par mois au niveau mondial. À ce rythme, nous prévoyons que le cap des 500 millions de clients haut débit devrait être franchi courant 2010. Les accès haut débit représentaient, fin 2009, plus de trois quarts des accès Internet dans le monde (77 %).

Carole Manero
Chef de projet
c.manero@idate.org

Si vous souhaitez plus d'informations, veuillez cliquer ici ou contactez nous par mail ou téléphone


Top 

Contact

Carole MANERO
Senior Consultant
P: +33 (0)467 144 428
E-mail

Download

S'inscrire à notre newsletter