Accueil > Actualités

Actualités

Actualités

Les Télé-Communications face aux Communications OTT

29/01/2013
Les revenus des services de communication OTT : 6% du total en 2020
Future of Communication 2020



En 2020, pour les seuls Etats-Unis et l'EU5*, les revenus des services de communication OTT atteindront les 15 milliards d'euros contre 7 milliards en 2012. Ils ne correspondront cependant qu'à 6% du total des revenus des services de communication, alors que les telcos continueront de capter la plus grande part, soit 94%. Mais le marché total, quant à lui, continuera son déclin, principalement en raison de la perte de valeur de la part des telcos, plutôt que par la part captée par les acteurs OTT.

A partir des travaux approfondis réalisés par l'IDATE sur les dernières tendances des services de communication, ce tout dernier rapport, Future of Communication 2020: Telco & OTT communication - market forecasts', propose une analyse et des prévisions chiffrées des évolutions attendues d'ici 2020.

Les six tendances clés qui structurent le marché

Cette étude est également l'occasion  de souligner les 6 tendances clés qui vont structurer le marché des services de communication d'ici 2020.

1.    L'agrégation des modes de communication : L'IDATE souligne que la plupart des fournisseurs agrègent plusieurs services afin de proposer les différents modes de communication disponibles. Par exemple Facebook, à l'origine un réseau social (qui est aussi un outil de communication en tant que tel), offre également des services de voix, de messagerie et de partage de fichiers. De même, les opérateurs, qui proposent d'abord de la voix et de la messagerie, essayent également de se diversifier via des services de partage ou des offres Cloud, ou pour certains d'entre eux, en développant une offre autour de l?initiative RCSe (Rich Communication Suite enhanced de la GSMA, commercialisée sous la marque « Joyn ».

2.    Au-delà des services de communication traditionnels des telcos : les opérateurs télécoms étendent leurs offres au-delà des simples services de voix et de messagerie, afin de maintenir leur compétitivité et ne pas être cantonnés à un rôle de fournisseurs de capacités. L'IDATE identifie trois voies principales leur permettant de proposer leurs propres services de communication OTT (comme Telefonica avec son app TU Me ou Orange avec son app Libon), de développer des partenariats avec les OTT (comme Verizon et H3G UK avec Skype et H3G HK avec WhatsApp); et de rejoindre l'initiative « Joyn » de la GSMA dont l'objectif est de proposer des services de communication améliorés sur tous les téléphones mobiles aussi simple d'utilisation que les traditionnels services voix et SMS d'aujourd'hui.

3.    Voix et messagerie sont devenues des commodités : Le besoin des opérateurs d'étendre leur offre au-delà des services classiques de voix et de messagerie est lié à la banalisation. Ces services sont tenus comme acquis et tous les opérateurs les proposent en abondance, les utilisateurs ayant accès à des offres illimitées qu'ils ne peuvent souvent pas utiliser intégralement. La conséquence est le déclin de la valeur de tels services. Cette tendance est renforcée par les offres groupées, du double au quadruple play. Mais alors que de telles stratégies marketing sont censées accroître l'attrait pour les utilisateurs et réduire le taux de churn, le niveau des abonnements tend à se réduire et ainsi dévaluer les services voix et messagerie.

4.    Data Mobile et WiFi au Coeur des stratégies des OTT : Porter les communications OTT sur les mobiles impliquent de résoudre la question de la connectivité Internet. Supportée par l'explosion de la demande de smartphones, la connectivité Internet est de plus en plus fournie par des plans tarifaires de data mobile et du WiFi. Contrairement à la voix et à la messagerie, les packages de données mobile illimités sont encore assez rares. Si la messagerie, qui n'utilise qu'un faible niveau de données, ne pose pas de problème, la communication vidéo est généralement écartée par les opérateurs, ce qui ne limite pas encore son développement en raison de l'utilisation du WiFi pour des situations de consommation très souvent en mode stationnaire.

5.    L'essor des communications vidéos : Le concept reste nouveau même si les opérateurs ont à plusieurs reprise essayé d'introduire ce service, mais avec un succès limité. L'une des principale limite identifiée tenait au coût élevé pour les utilisateurs, alors que les OTT arrivent avec des offres gratuites en passant par le WiFi, à l'exemple des services d'Apple et de Facebook. Au-delà, le concept WebRTC, qui permet des appels vidéos directement entre navigateurs est susceptible d'accélérer les communications vidéos, sans avoir à télécharger un logiciel.

6.    Des services OTT réellement gratuits en échange des données des utilisateurs : L'un des avantages compétitifs évidents des services OTT tient à leur gratuité, ou dans certains cas, à un abonnement très limité. Le modèle publicitaire s'impose comme un standard également pour les mobiles en permettant l'introduction de meilleurs outils d'analyse. Enfin, comme les utilisateurs vivent la publicité comme une nuisance, il existe également un marché pour des services low cost sans publicité, à l'exemple de l'application à succès WhatsApp.


Project Manager: Soichi NAKAJIMA
___________
* EU5 : Allemagne, Espagne, France, Italie, Royaume-Uni

> Visitez notre blog pour lire l'artcile complet.

Top 

Contact

Soichi NAKAJIMA
Senior Consultant
P: +33 (0)467 144 458
E-mail

Download

S'inscrire à notre newsletter